Connaissez-vous Donegal International?/ Do you know Donegal International?

Donegal International est ce qu’on appelle en anglais un “vulture fund”: une entreprise qui rachète les dettes contractées par des États qui sont sur le point d’être incapables de les rembourser. Ces entreprises y tirent un profit en poursuivant ces États en justice pour que les sommes, où une partie inférieure au prix de rachat initial, soient remboursée. C’est un résultat de la mondialisation financière, et un exemple criant est décrit par la BBC et Bloomberg (liens en anglais). On y décrit le cas de la Zambie qui acheta à crédit, en 1979, des tracteurs à la Roumanie. En 1999, incapable de rembourser, la Zambie s’est entendue avec la Roumanie pour que la dette soit effacée moyennant un paiement de 3 millions de $US. Mais voilà que Donegal Intl. est intervenue pour racheter la dette zambienne à la Roumanie pour une somme de 4 million: 1 million de plus! La Zambie doit maintenant faire affaires avec Donegal. Or, cette entreprise entreprendra une poursuite judiciaire contre la Zambie pour 42 millions de dollars, la totalité de la dette. Le but de Donegal est de tirer 10, 20 ou 42 millions afin de faire son profit! C’est toute une arnaque qui affecte les États les plus fragiles comme la Zambie, mais c’est un arnaque légale… C’est ça, la mondialisation financière.

The Vulture... Donegal International is what we call a “vulture fund”: a company who buys debts from States unable to reimburse them. This kind of company makes profits from this purchase buy suing the debtor State and hoping the amount reimbursed (settles in court) will be superior than the origininal purchase of the debt. This is a result of the globalization of finance and a real example is shown by the BBC and Bloomberg. In 1979, Zambia acquired tractors from Romania through a loan. En 1999, unable to pay back the loan, Zambia was able to write-off the debt by paying 3 millions dollars US to Romania. But, before the deal was settled, Donegal purchased the debt from Romania for 4 millions: 1 million more. Now, Zambia has to deal with Donegal. But the company decided to bring Zambia to court and asked for the totality of the debt: 42 million dollars US. The goal of Donegal is to retrieve 10, 20 or the whole 42 millions in order to make his profit! It is a “rip off” that other States unable to pay back their loans, fragile States, may suffer from… But it’s a legal “rip off”. Welcome to the globalization of finance.

Advertisements