Des troupes angolaises entrent en RDC/ Angolan troops enter DRC

(Liens en français/ all links in french)

On a cru a des rumeurs et des enquêtes ont été menées, mais il semble qu’un contingent lourdement armé de soldats angolais ait pénétré dans la région du Bandundu en République Démocratique du Congo. Il contrôle un secteur riche en diamant et ne se sont pas gêné pour apporter de l’équipement de dragage pour l’exploiter. Les autorités de RDC sont décontenancées et pourront-elles réagir puisque l’armée angolaise est la plus puissante de la région? D’ailleurs, c’est elle qui forme l’armée congolaise! Le journal La Libre Belgique décrit cette incursion:

Selon la presse congolaise, des garde-frontières angolais ont construit une piste d’atterrissage pour hélicoptère, ont amené du matériel de communication et du matériel militaire lourd, et ont hissé le drapeau angolais sur le territoire occupé, dont ils ont expulsé tous les représentants de l’administration congolaise. En outre, ils auraient amené une drague servant à exploiter le diamant et dressé un barrage sur la rivière Kakamba.

En lisant l’article, on se rend compte que dans le passé, ce sont des congolais qui entraient en Angola pour y exploiter le diamant. Par contre, ils furent très violemment expulsés par l’armée angolaise. Maintenant, les rôles sont inversés. Les angolais seront-t-ils expulsés?

L’Angola a-t-elle menti il y a quelques jours en disant qu’aucunes troupes étaient entrées en RDC?

« Aucune unité de notre armée nationale n’est stationnée à moins de 80 kilomètres de la frontière » a précisé l’officiel angolais, ajoutant qu’une rencontre est prévue prochainement entre les ministres des affaires étrangères des deux pays pour « tirer cette affaire au clair » .

We believed they were rumors and an inquiry was done, but it seems that heavily armed Angolan troops really entered the Democratic Republic of Congo, in the Bandundu region. They control a diamond rich sector and already brought mining equipments to extract the diamonds. The DRC authorities are abashed and will they be able to react since Angola has the most powerful army in the region? And, it’s that same army that trains the Congolese army! The story is in the Libre Belgique.

The paper says that Congolese used to cross into Angola in the past in order to illegaly mine diamonds. But they were expelled in an extremely violent manner by the Angolan army. This time, the roles are reversed. Will the Angolan be expelled?

It seems Angola may have lied a few days ago concerning their incursion in DRC since one Angolan official said:

“No units from our national Army is stationed within less than 80 kilometers from the border” (our translation).

Advertisements