Les morts ne sont pas traités de la même façon à Minneapolis et en RDC/ Dead don’t have the same treatment in Minneapolis and in DRC.

Everybody heard about Minneapolis’ bridge disaster but at the same time, a train derailed in the Democratic Republic of Congo causing a hundred deaths. However, this tragedy wasn’t covered that much by the medias. It seems that if you live in a “faraway-poor-country” your death will remain unknown to the eyes of the mainly-western medias. Rue89 gives more details below (in french).

Tout le monde a entendu parlé de l’effondrement du pont de Minneapolis (États-Unis) mais au même moment, un déraillement de train a fait une centaine de morts en République Démocratique du Congo. Pourtant cette tragédie n’a reçue presque aucune couverture médiatique. Rue89 nous fait une remarque plus détaillée:

Tous les journalistes connaissent une des règles fondamentales du métier: le mort-kilomètre… Traduction: un accident dans le métro londonien avec quelques victimes fera un gros titre alors qu’un accident de train en Inde faisant cent morts donnera à peine une brève. Un nouvel exemple nous en a été offert cette semaine avec l’effondrement du pont sur le Mississipi.

Tout le monde a vu -y compris sur Rue89- les images spectaculaires de la catastrophe de Minneapolis, qui a fait quatre morts et un nombre encore indéterminé de disparus. Mais qui a entendu parler d’un accident autrement plus meurtrier annoncé le même jour: le déraillement d’un train en République démocratique du Congo (RDC), faisant cent morts et 128 blessés? J’en ai découvert l’existence vendredi par une brève de 17 lignes dans l’International Herald Tribune, qui consacre par ailleurs une demi-page à l’accident de Minneaopolis – ce qui est légitime pour un journal américain. Peu de choses dans les médias français du jour, à part France24,  la chaîne à vocation internationale, qui lui consacre un vrai sujet.

[lire la suite]

Advertisements