Paradis sous terre: le Canada et les minières

Entrevue de Roberto Nieto avec Alain Deneault co-auteur du livre Paradis sous terre publié aux éditions Écosociété à Montréal, un ouvrage qui porte un regard historique critique sur le rôle de l’industrie minière depuis la fondation du Canada.

Advertisements

Les éditions Écosociété menacées d’un SLAPP

En conférence de presse ce lundi 5 mai 2008, la maison d’édition Écosociété faisait le point sur le SLAPP qu’elle s’est vu assénée par Barrick Gold suite à la publication du livre Noir Canada, Pillage, corruption et criminalité en Afrique d’Alain Deneault et ses collaborateurs du collectif Ressources d’Afrique.

La Tribu du Verbe: Les éditions Écosociété menacées d’un SLAPP

voir aussi: SLAPP de 6 millions $ en pleine face dans l’Aut’Journal

Noir Canada: entrevue avec Alain Deneault (de nouveau en ligne)

Ce matin, la maison d’édition Écosociété, en compagnie de l’auteur Alain Deneault, ont tenu une conférence de presse pour commenter la décision de Barrick Gold, qui intente une poursuite contre ces derniers.

À la fin avril, la compagnie minière avait envoyé une mise en demeure tentant d’empêcher le lancement de ce livre clé pour comprendre les ravages de l’industrie minière canadienne sur le continent africain, étant donné les allégations de massacres en Tanzanie auxquels aurait été associée une compagnie rachetée par Barrick.

Selon Écosociété : « Le livre Noir Canada est la synthèse et l’analyse de documents nationaux et internationaux (rapports, livres, documentaires…) portant sur des abus de maints ordres à propos de plusieurs sociétés canadiennes présentes en Afrique. Il porte aussi sur le soutien dont bénéficient parfois ces sociétés de la part du gouvernement canadien. Le débat que ce livre cherche à inscrire dans la sphère publique est d’autant plus légitime que les actifs des Canadiens (fonds de retraite, REER, fonds publics…) sont souvent indirectement investis dans ces sociétés via la Bourse de Toronto. »