The International Decade for People of African Descent–What it means for Jackson, Mississippi, and for the rest of us

Amandla’s Gwen Schulman talked to Pan-African Baraza’s Firoze Manji about his recent trip to Jackson, Mississippi as an official observer to the fact-finding mission being conducted by the UN Working Group of Experts on People of African Descent.

Advertisements

Alternatives Challenge COP17 Climate Talks

 

In the weeks leading up to the seventeenth round of negotiations of the UNFCC in Durban, South Africa (COP17), environmentalists gathered from around the world to challenge the impasse these talks have reached in the past. Activists organized “Occupy COP17” and the Dirty Energy Week and Everyone is Downstream conferences that tackled the root of the causes of climate change – fossil fuels. As the industry is moving away from crude oil and towards dirtier forms of extracting oil sands and oil shale, much like Canada’s Tar Sands in countries such as Madagascar, Uganda, Morocco, and Israel, delegates gather to share stories of the impacts similar projects have had in their countries, and what these new projects will do. The Real News’ Lia Tarachansky spoke with South African government representatives, environmentalists, and delegates about COP17 and the failure to reach a globally-binding, effective agreement on lowering world emissions.

Alternatives Challenge COP17 Climate Talks | The Media Co-op

Challenging climate apartheid

The climate conference in Durban has led some observers to conclude that developed countries are engaged in a form of apartheid against the rest of the world. But Nnimmo Bassey hopes negotiators will heed the voices of the people.

more on Pambazuka – Challenging climate apartheid

COP17: African Activists Blast Unconventional Extraction

Tar sands highlighted in lead up to UN climate summit in South Africa

by Tim McSorley

DURBAN, SOUTH AFRICA—In Durban this week, you’re blinded by green. From billboards to uniforms, it’s impossible to miss that this South African city is hosting the 17th Conference of the Parties (COP17) to the United Nations Framework Convention on Climate Change.

African Activists Blast Unconventional Extraction: Tar sands highlighted in lead up to UN climate summit in South Africa | The Dominion

Le Soudan enfreint l’embargo. Est-ce une surprise?/ Sudan breaks the embargo. Is it a surprise?

According to “La Presse de Montréal ” (taken from the AFP), Sudan keeps breaking the arms embargo imposed by the United Nations. But knowing the tricks Sudan used in the past, which were shown in this blog, we aren’t really surprised with this report. And the presence of russian helicopters mentioned in this report was also addressed in other blogs too. For example: Publius Pundit.

Selon la Presse de Montréal (repris de l’AFP), le Soudan continue à enfreindre l’Embargo sur les armes imposé par l’ONU. Avec ce que nous avons déjà présenté comme tours de “passe-passe”que le Soudan est capable de faire on peut cyniquement ne pas être surpris de ce constat.

La Presse:

Agence France-Presse
Londres

L’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty International a affirmé jeudi que le gouvernement soudanais continuait d’enfreindre l’embargo sur les armes imposé au Darfour par les Nations unies.

S’appuyant sur trois photographies prises selon elle en juillet à l’aéroport de Geneina, capitale du Darfour-ouest, l’association basée à Londres affirme que «le gouvernement soudanais continue à déployer des équipements militaires offensifs au Darfour malgré l’embargo de l’ONU sur les armes et les accords de paix».

Russian helicopterSelon Amnesty, une première photographie montre des soldats de l’armée soudanaise en train de décharger des conteneurs d’un Antonov, avion de fabrication russe, sur des camions militaires à l’aéroport de Geneina. Les deux autres montrent sur ce même aéroport des hélicoptères militaires (Mi-17 et Mi-24) fournis par la Russie en 2005 et 2006, selon Amnesty.

L’ONU a imposé un embargo sur la vente et la livraison d’armes au Darfour pour les organisations non-gouvernementales en juillet 2004, étendu en 2005 à toutes les parties au conflit.

Dans un rapport publié en mai, Amnesty avait déjà accusé le Soudan d’enfreindre cet embargo, affirmant que des armes fournies par la Chine et la Russie étaient utilisées au Darfour.

Le conflit qui sévit depuis plus de quatre ans au Darfour a fait 200 000 morts et deux millions de déplacés, selon l’ONU, des chiffres contestés par le Soudan, qui parle de 9000 morts.

Amnesty a appelé jeudi les Nations unies à «agir résolument pour s’assurer que l’embargo est effectivement respecté», plaidant notamment pour la présence «d’observateurs de l’ONU dans tous les ports du Soudan et du Darfour».

«La prolifération de petites armes et de véhicules militarisés au Darfour a entraîné des attaques de convois d’aide humanitaire et d’autres attaques dévastatrices contre les civils», a-t-elle également déploré, faisant référence à des rapports d’attaques dans le sud-Darfour.

Le Conseil de sécurité a voté le 31 juillet pour le déploiement au Darfour d’une force mixte ONU-UÀ de 26 000 hommes. Son déploiement total n’est toutefois pas attendu avant le milieu de l’année 2008.

«Si des armes continuent à affluer au Darfour et si les soldats de maintien de la paix n’ont pas le pouvoir de désarmer et de démobiliser tous les groupes armés d’opposition et la milice Janjawid, la capacité de la nouvelle force de paix à protéger les civils sera grandement entravée», a prévenu Amnesty.

La Sierra Leone donne une leçon de démocratie/ Sierra Leone gives a lesson of democracy

Oui, c’est vrai, la démocratie ce n’est pas juste organiser des élections transparentes, mais il de

meure que peu d’obeservateurs auraient envisagés une telle éventualité en Sierra Leone. D’autres pays africians devraient s’inspirer de l’exemple sierra léonais comme l’indique cet article:

Sierra Leone: Elections – Un exemple à méditer

Le Pays (Ouagadougou)

Cheick Beldh’or Sigue

Affublé de sa fantaisiste camisole démocratique qu’il n’a pas réussi à ôter de la vue du reste du monde, notamment lors du premier tour des législatives, le Congo aurait dû mettre, pour ce coup-ci, un point d’honneur à réussir le second tour du scrutin législatif.

Hélas, le sursaut n’aura pas eu lieu, le pays de Denis Sassou N’Guesso venant de prouver, comme il en a l’habitude, qu’il n’est pas encore mûr pour la démocratie, en attestent les nombreuses irrégularités constatées lors de ce second tour.

Alors qu’il se montre toujours incapable de quitter les sentiers de la médiocrité, en termes d’organisation de scrutins, confirmant ainsi tout le mal que d’aucuns disent de la démocratie dans ce pays, voilà qu’un tout petit pays d’Afrique, l’un des plus pauvres au monde, qui vient de se réveiller de son long cauchemar, le double sur ses deux flancs, puisqu’il entame déjà son entrée triomphale dans la cour des grandes nations démocratiques.

De fait, la Sierra Leone qui vient de réussir le pari d’organiser l’une des élections les plus propres jamais tenues sur le continent africain, devrait inspirer tous ces pays, à la tête desquels se trouvent des pseudo-démocrates qui, jusque-là, refusent d’évoluer avec leur temps. Pourvu que les différents candidats aux élections en Sierra Leone soient conséquents jusqu’au bout et acceptent le verdict des urnes.

Il semble aussi que l’ONU est satisfaite des élections:

Sierra Leone: Ambiance sereine pendant les élections, se félicite Ban Ki-moon

United Nations (New York)

14 Août 2007

Le Secrétaire général a exprimé sa satisfaction concernant la tenue des élections en Sierra Leone, qui se sont déroulées le 11 août dans une ambiance calme et ont connu un fort taux de participation.

Ban Ki-moon a félicité les sierra-léonais pour « leur engagement en faveur de la consolidation de la paix et de la démocratie dans leur pays », dans un communiqué publié aujourd’hui à New York.

Il a également loué le travail de la Commission électorale nationale et des agences de sécurité qui ont permis le déroulement satisfaisant du processus électoral.

Par ailleurs, il a remercié les participants nationaux et internationaux qui ont fourni une aide matérielle et technique à la Commission électorale, ainsi que les observateurs des élections.

Il a encouragé la population du Sierra Leone à continuer de respecter le calme et l’ordre, et à résoudre d’éventuels conflits à travers les mécanismes légaux existants.

« Attendez patiemment les résultats, et gardez ce même esprit ce tolérance qui vous avez montré pendant la campagne », a déclaré de son côté Victor Angelo, le Représentant exécutif du Secrétaire général dans le pays, dans un communiqué publié à Freetown.

Par ailleurs, à la suite de questions posées sur l’avancée du décompte des voix dans le district de Kenema, dans l’est du pays, un communiqué de la Mission des Nations Unies en Sierra Leone (MINUSIL) publié aujourd’hui à Freetown assure que tout le processus s’est déroulé comme prévu et dans le respect des procédures établies.

Les 274 bureaux de votes ont été pourvus de 274 enveloppes protégées contre de possibles fraudes. Chaque enveloppe contient les résultats de chaque bureau et contient la signature des officiers électoraux et des représentants des partis politiques.

Ces enveloppes, cachetées, seront centralisées au bureau des élections du district de Kenema avant d’être acheminées à Freetown, comme c’est déjà le cas pour 51 d’entre elles.

Le dépouillement du scrutin se poursuivra dans les prochains jours.

Vous voulez réellement savoir comment se sont déroulées les élections. Visitez “Sweet Sierra Leone“. Ce bloggueur vous fait un descriptif des lieux et événements…En anglais.

Elections in Sierra Leone were peaceful say United Nations:

Sierra Leone: Secretary-General Welcomes Peaceful Staging of Polls

UN News Service (New York)

13 August 2007

New York

Welcoming the successful staging of Sierra Leone’s first presidential and parliamentary elections since United Nations peacekeepers departed at the end of 2005, Secretary-General Ban Ki-moon today urged the people of the West African country to maintain calm as the votes are counted in the days ahead.

Mr. Ban was pleased to learn that the balloting took place on Saturday “in a generally peaceful atmosphere, with high voter turnout,” his spokesperson said in a statement.

“The Secretary-General congratulates the people of Sierra Leone for showing their commitment to the consolidation of peace and democracy in their country, and commends the National Electoral Commission (NEC) and Sierra Leone’s security agencies for putting in place security and administrative arrangements that facilitated the efficient conduct of the polling process,” the statement said.

As vote counting continues over the coming days, Mr. Ban called on all Sierra Leoneans “to preserve an atmosphere of calm and public order, and to resolve any potential disputes through the established legal channels.”

The Secretary-General’s views echo earlier remarks by his Executive Representative in Sierra Leone, Victor Angelo, who noted that UN officials were assisting NEC staff and both national and international observers were also monitoring the process.

The UN Integrated Office in Sierra Leone (UNIOSIL) also issued two statements today after questions were raised in Kailahun and Kenema districts about the processing of election results there.

UNIOSIL said the processing of results was going according to plan, and the tamper-evident envelopes containing the consolidated results for each polling centre “are very safe and cannot be tampered with.”

Saturday’s vote was Sierra Leone’s second since the end of the decade-long civil war in 2002, and the first since the withdrawal of the UN Mission in Sierra Leone (UNAMSIL) in December 2005.

Who are the candidates?

THE TOP PRESIDENTIAL CANDIDATES

Solomon Berewa

SLPP

Berewa, currently Sierra Leone’s vice president, is the candidate of the ruling Sierra Leone People’s Party (SLPP). He played an active part in the peace negotiations, including the Lome Peace Agreement of 1999, that ended the country’s war.

Ernest Koroma

APC

Koroma, representing the All People’s Congress (APC), is the youngest of the candidates. He currently serves as the minority leader in parliament. During his tenure, the APC won nearly every seat in the Western Area in 2004 local elections. His background is in business and insurance. He was managing director of Reliance Insurance Trust Corporation from 1988 until the March 2002 elections.

Charles Margai

PMDC

The son of Sierra Leone’s second Prime Minister, Margai formed the People’s Movement for Democratic Change (PMDC) following internal disputes in his previous party, the SLPP. A successful attorney, he led the defense of the 11 accused persons in a high-profile treason trial in 1987. He was elected president of the Sierra Leone Bar Association in 2004.

 

 

If you want to really know how the elections went visit “Sweet Sierra Leone“. The blogger gives a description of how it went.

The english section of Al-Jazeera (yes Al-Jazeera) did a coverage a few days ago on Sierra Leone preparing for the elections:

Une relève pour l’AMISOM?/ Replacements for the AMISOM?

(Liens en français/ links in french)

The AMISOM is the African Union Mission to Somalia that was deployed in March 2007. According to “La Presse de Montreal” (source AFP), we’ll have to wait a while before the force is replaced by United Nations troops.

L’AMISOM est la Mission de l’Union Africaine en Somalie qui a été déployée en mars 2007. Le site “Opérations de paix” donne une bonne description de la mission, son mandat, et les événements qui soulignent sa présence. Selon La Presse de Montréal (source AFP), il faudra attendre un moment avant qu’elle soit relevée par des troupes de l’ONU:

Le Conseil de sécurité de l’ONU va réaffirmer son soutien à l’Amisom, la force de l’Union africaine (UA) en Somalie, mais attendra des circonstances plus favorables pour la remplacer éventuellement par une force de l’ONU, ont indiqué lundi des diplomates.

La Grande-Bretagne déposera cette semaine un projet de résolution approuvant le renouvellement pour six mois du mandat de l’Amisom décidé le 18 juillet par le Conseil de paix et de sécurité de l’UA, ont-ils précisé à l’issue de consultations sur la situation en Somalie, pays de la Corne de l’Afrique ravagé par seize ans de guerre civile.

L’Amisom est déployée depuis mars 2007 à Mogadiscio, la capitale, mais elle est en sous-effectif et sous-financée.

Sur un effectif autorisé de 8 000 hommes, la force africaine ne compte aujourd’hui que 1 700 hommes, en provenance d’Ouganda, a indiqué à la presse François Fall, représentant spécial de l’ONU en Somalie. Elle attend prochainement 1 500 hommes envoyés par le Burundi et devrait recevoir aussi des contributions -non chiffrées- du Nigeria et du Ghana, a-t-il ajouté.

L’UA souhaite que l’ONU prenne le relais de l’Amisom à la fin de son mandat, à la fin de l’année. Mais selon un diplomate occidental, la hiérarchie de l’ONU est réticente à cette idée, tant que la paix ne règne pas dans le pays.

L’ONU est déjà intervenue en Somalie, au début des années 90, et en garde un douloureux souvenir: l’opération s’était soldée par un fiasco avec la mort de 151 Casques bleus.

«Nous ne sommes pas encore prêts à prendre le relais» de l’Amisom, a déclaré le représentant adjoint de la Chine à l’ONU, Liu Zhenmin. Selon lui, le Conseil de sécurité pourrait demander au secrétaire général, Ban Ki-moon, de lui proposer un plan de soutien à l’Amisom, «quelque chose d’intermédiaire entre le déploiement d’une force de l’ONU et ne rien faire».

«L’objectif serait d’adopter une résolution permettant aux Nations unies d’être beaucoup plus présentes en Somalie», a confirmé l’ambassadeur du Congo Pascal Gayama, qui préside le Conseil en août.

«En Somalie, nous devons passer de l’unilatéralisme à un soutien multilatéral de manière beaucoup plus vigoureuse et cohérente», a-t-il ajouté, estimant que «la communauté internationale ne doit pas donner l’impression qu’elle se désintéresse de la Somalie».

UN troops help smuggle gold in DRC/ Les casques bleus aident les trafiquants d’or en RDC

(Liens en anglais/ links in english)

Selon, Jackaranda, la BBC a obtenu un rapport confidentiel des Nations Unies indiquant que des casques bleus pakistanais présents en République démocratique du Congo fournissent une escorte armée, un hébergement et de la nourriture aux trafiquants d’or de l’est du pays.

From Jackaranda:

By Martin Plaut BBC News.

Pakistan is the largest contributor to the UN peacekeeping effort. The BBC has obtained an internal UN report examining allegations of gold smuggling by Pakistani peacekeepers in the Democratic Republic of Congo.
It concluded that Pakistani officers provided armed escorts, hospitality and food to gold smugglers in east Congo.
The confidential report recommended the case be referred to Islamabad for appropriate action against the troops.

[…]

Les Belges et le pillage de l’or de la République Démocratique du Congo/ Belgians and the plundering of the gold from the Democratic Republic of Congo

(Liens en français/ links in french)

According to the belgian newspaper, La Libre Belgique, gold and tin are plundered by Belgians in DRC provoking a reaction by Belgium’s Foreign Affairs’ minister, Karel De Gucht, who asked for more precisions on the matter by the United Nations’ experts.

Voici une révélation du journal, La Libre Belgique concernant l’iplivation de Belges dans le pillages des resosurces aurifères de RDC:

Pillage de l’est du pays : des Belges impliqués?
M. F. C.

Mis en ligne le 28/07/2007
– – – – – – – – – – –
Karel De Gucht (voir photo) a fait demander des précisions aux experts de l’Onu.

Nos confrères du “Morgen” indiquaient vendredi que, selon un récent rapport d’experts de l’Onu, la Belgique reste la plaque tournante de l’or en provenance de l’est du Congo, avec lequel des armes illégales sont achetées. La Belgique est, en outre, de loin, le plus gros acheteur d’étain en provenance de cette région, et le bénéfice finit dans les poches de chefs de guerre, indique notre confrère flamand.

En réponse à cet article, le ministre belge des Affaires étrangères, Karel De Gucht, a publié un communiqué indiquant que notre ambassadeur à l’Onu a demandé à “recevoir les indices fondés de l’implication éventuelle de ressortissants ou de sociétés belges dans le financement de milices et groupes armés” au Congo. S’il y a “des indices fondés (…) je transmettrai ces informations au parquet fédéral qui engagera l’action adaptée”, indique le ministre.

M. De Gucht précise que “la justice belge a d’ores et déjà commencé à étudier un certain nombre de questions mentionnées dans le rapport”, dont une tentative de vente de pyrochlore.

Une action de la Monuc

De GuchtM. De Gucht insiste sur la “priorité” que représente pour la Belgique la transparence au sujet de l’exploitation des richesses naturelles. Il suggère que l’on fasse “effectuer l’inventaire des réseaux existants, par, par exemple, le groupe d’experts des nations unies”, mais estime aussi que la Monuc (Mission de l’Onu au Congo) doit soutenir “activement le désarmement de ces groupes armés par les forces de combat congolaise (FARDC) et agir au niveau de leur financement”.

Jusqu’ici, malgré une résolution du Conseil de sécurité de l’Onu lui rappelant qu’elle est habilitée “à utiliser tous les moyens nécessaires” pour défendre les civils congolais menacés par des groupes armés, la Monuc préfère se contenter d’appuyer l’armée congolaise – qui n’est pas très entreprenante contre les groupes armés, notamment en raison de l’attitude ambigüe, en la matière, du pouvoir de Kinshasa.

© La Libre Belgique 2007

  • Note. Il faut savoir que, selon Wikipédia, Karel De Gucht “a multiplié les critiques sur la capacité des dirigeants congolais, et en particulier Joseph Kabila, en sortant selon certains des réserves que son statut diplomatique devrait imposer. Ces attaques étaient assorties d’une polémique liée à l’apparition de tracts diffamants sur la naissance supposée de Kabila. De Gucht a également suscité de vives critiques en montrant le Rwanda comme un modèle qu’il opposait à un Congo corrompu.” Dansd la versionanglais on spécifie que ces commentaires on refroidit les relatios entre la RDC et la Belgique mais pour une courte présiode seulement.

Émissions Amandla du 20 et du 27 juin 2007/ Amandla shows from June 20th and 27th 2007

Voici les thèmes qui ont été abordés pendant les émissions Amandla du 20 et 27 juin dernier sur les ondes de CKUT 90.3FM (Montréal). Vous pouvez les télécharger ici (lien valide pour deux mois seulement).

Le 27 juin

Entrevue avec Béatrice Umutesi présentant son livre: “Fuir Umutesiou mourir au Zaïre. Le vécu d’une réfugiée rwandaise” – en français. Mme Umutesi est une ancienne réfugiée originaire du Rwanda qui s’enfuit au Zaïre suite au génocide rwandais. Elle travaillait comme coordonnatrice d’ONG avant de fuir au Zaïre. Elle découvre que le Front Patriotique Rwandais (FPR), mouvement de libération qui est aujourd’hui au pouvoir au Rwanda, aurait aussi perpétré des massacres contre les hutus pendant le génocide. La situation rwandaise a donc été plus confuse que ce qu’a bien voulu présenter la presse internationale. Paradoxalement, c’est le FPR que Mme Umutesi dut fuir. Elle quitte pour le Zaïre. Mais la guerre la rejoint avec des soldats du Rwanda qui traversent la frontière pour attaquer les camps de réfugiés. Mme Umutesi dut encore fuir marchant 2000 km dans la jungle congolaise pour trouver la paix.

Décès de Ousmane Sembène (photo plus bas) – en français et anglais. Icône du cinéma africain, né en Casamance (Sénégal). Revue de sa carrière et de sa vie. Il a écrit 5 romans, 5 recueils nouvelles et 14 films.

Les États-Unis cherchent une base pour l’AFRICOM – en anglais. Tel que présenté dans le blog, les pays d’Afrique du Nord refusent d’héberger l’AFRICOM sur leur territoire.

 

L’Union Européenne négocie une entente de libre-échange avec la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) – en anglais. Une telle entente lierait l’une des plus riches régions du monde avec l’une des plus pauvre. Les négociations ne se font donc surement pas sur une base “d’égal à égal”. L’Europe pourrait avoir un accès total au marché de la CEDEAO.

Comment le monde arabe ignore le Darfour – en anglais. Analyse d’un article paru dans le New Internationalist, intitulé “Salaam Darfur”, et qui critique le silence et même le déni du monde arabe devant les événements du Darfur. Cet article a été écrit par deux activiste arabes: Moataz El Fegiery et Ridwan Ziyada.

 

Le 20 juin

 

Émission entièrement en anglais.

Commentaires sur les discussions entre le Front Polisario et le Maroc sous les auspices des Nations Unies – en anglais. Les discussions se sont faites sous les regards d’observateurs Algériens et Mauritaniens. Elles se sont tenues à la suite d’une résolution de l’ONU datant d’avril 2007. Jusqu’à maintenant, rien n’a bougé, si ce n’est la décision de continuer les discussions en août 2007. Pendant ce temps, une génération de réfugiés vit toujours en Algérie, et beaucoup d’entre eux n’ont jamais vu le Sahara Occidental.

Découverte du pétrole au Ghana – en anglais. Le Ghana espère exploiter son pétrole sans tomber dans le piège de la mauvaise gestion de la ressource.

SIDA et développement en Afrique – en anglais. SIDA et développement ont mauvaise presse en Afrique. Le SIDA n’est pas qu’un enjeu de santé publique, il bloque le développement économique. Même dans un pays riche comme le Botswana, il peut faire des ravages.

Grèves générales en Afrique du Sud – en anglais. L’Afrique Du Sud entre dans sa 18ème-19ème journée de grève générale alors que les syndicats et le gouvernement n’arrivent pas à s’entendre. Des reportages provenant du terrain sont présentés.

Here are the subjects that were addressed in the June 20th and 27th Amandla radio shows on CKUT 90.3 FM (Montreal). You can download the shows here (link valid for two months only).

June 27th

United States try to find an african base for AFRICOM – in english. Countries from Northern Africa don’t want the opening of the base. The subject was addressed in a previous post.

European Union wants to build a free trade deal with ECOWAS (Economic Community of West African States) – in english. This agreement could link one of the wealthiest zone of the world with the poorest countries of the world. This deal might not be negotiated in equal terms. Europe could have total access to the ECOWAS countries…

Death of Ousmane Sembène (see picture) – in english and french. Born in Casamance Ousmane Sembène(Senegal), he was the first african film director to have an international recognition. Review of his career and his life. He wrote 5 novels, 5 short story book, and 14 films. He died on June 10th 2007.

How the arab world ignores Darfur – in english. Analysis of an article from the New Internationalist (“Salaam darfur”) who criticizes the heavy silence and denial from the Arab world regarding the events occuring in Darfur. It was written by two arabic human rights activists: Moataz El Fegiery and Ridwan Ziyada.

Interview with Béatrice Umutesi author of the book: “Surviving the slaughter. The ordeal of a Rwandan refugee in Zaïre” – in french. Mrs Umutesi is a former Rwandan refugee who fled the genocide and went to Zaïre (today called Democratic Republic of Congo). She worked for an NGO before fleeing to Zaïre. She discovered that the Rwandan Patriotic Front (FPR), the liberation movement in Rwanda who’s now in power, also perpetrated mass murders against the Hutus during the genocide. The situation in Rwanda was therefore more complex than what the international medias depicted. Oddly enough, it’s the FPR Mrs Umutesi had to run from. She fled to Zaïre. But the war caught on her with Rwandan troops crossing the border and attacking refugee camps. She had to run into the jungle and walk 2000 km to find a safe place!

June 20th

Show entirely in english.

Comments on the talks between the Polisario and Morocco under United Nations’ auspices – in english. Talks were held between Morocco and Polisario front with observers from Algeria and Mauritania. They were held following a resolution from April 2007. So far, they lead to nothing concrete and they will continue in August 2007. Meanwhile, a generation of refugees still live in Algeria and most of them were born there and have never seen Western Sahara.

Oil found in Ghana – in english. Ghana hopes to exploit its oil without falling into mismanagement.

AIDS and development in Africa – in english. AIDS and development are treated negatively in Africa. AIDS isn’t just a health issue; it hinders economic development and social capabilities. Even in a rich african country like Botswana, it can be a really serious problem.

General strikes in South Africa – english. South Africa enters its 18-19th day of general strike as the unions and the government can’t find an agreement. Reports from the field are presented.

Voici un court vidéo d’Ousmane Sembène recevant “l’Akira Kurosawa” award au Festvial de film de SanFrancisco en 1993. Here is a short video of Ousmane Sembène receiving the Akira Kurosawa award at the 1993 San Francisco International Film Festival: