Molly Kane on the new book: Canada and the third world

Molly Kane talks to Gwen Schulman about the new book entitled “Canada and the third world: overlapping histories”, presented by the publisher as “a long overdue introduction to Canada’s historical relationship with the Third World. The book critically explores this relationship by asking four central questions: how can we understand the historical roots of Canada’s relations with the Third World? How have Canadians, individuals and institutions alike, practiced and imagined development? How can we integrate Canada into global histories of empire, decolonization, and development? And how should we understand the relationship between issues such as poverty, racism, gender equality, and community development in the First and Third World alike?”

R.I.P. Canadian International Development Agency 1968-2013

In the light of the recent budget which effectively closed CIDA and folded it into a generic extension of a trade based foreign affairs department, Gerald Caplan offers his views on how the Conservative party under Stephen Harper has reshaped and repositioned Canada internationally as well as effectively shutting down internal critics and even discussion which runs counter to government wishes.

Le Canada dans les guerres en Afrique centrale

Amzat Boukari Yabara reçoit l’activiste et analyste congolais Patrick Mbeko, auteur d’un ouvrage sur Le Canada dans les guerres en Afrique centrale: Génocides & pillages des ressources minières du Congo par le Rwanda interposé.

Amandla Radio Show: “Extraction!” Comix Reportage is out !/ 7ème rencontre africaine de la photographie à Bamako

Voici les thèmes qui ont été abordés pendant l’émission Amandla du 19 décembre 2007 sur les ondes de CKUT 90.3FM (Montréal). Vous pouvez la télécharger ici (lien valide pour deux mois seulement).

Partie anglaise.

Extraction!Critique d’une bande dessinée/reportage intitulée “Extraction!” (des éditions Cumulus Press) sur les conséquences des activités des entreprise minières et pétrolières canadiennes sur les communautés du Guatemala du Canada (Québec, Alberta) et d’Inde – Écoutez les commentaires de Gwen et Moussa ainsi que ceux de Tamara qui a personnellement participé à la réalisation de cet ouvrage. Cliquer ici pour entendre la chronique.

 

 

 

Partie française.

Afrique du Sud: Commentaires sur l’élection de Jacob Zuma à la tête de l’ANC– Élu avec deux tiers des voix, Jacob Zuma (voir photo à la fin du post) est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle pour la démocratie sud-africaine?

Écouter les commentaires de Gwen et Moussa en cliquant ici.Malick Sidibé

Mali: Commentaires sur la 7ème rencontre africaine de la photographie à Bamako – Cette nouvelle édition rend hommage au photographe Malick Sidibé (voir photo à droite). Écouter les commentaires de Moussa en cliquant ici.

Les photos de Malick Sidibé peuvent être vues sur les sites suivants:

www.photosapiens.com/Le-rituel-de-la-pose.html.

http://www.holott.org/malicksidibe/msidibe/.

Here are the subjects that were addressed in the December 19th Amandla radio show on CKUT 90.3 FM (Montreal). You can download the show here (link valid for two months only).

English part.

Review of the Graphic novel/reportage, entitled “Extraction!”Listen to this topic Extraction (edited by Cumulus Press). It addresses the issue of the consequences of Canadian mining and oil companies’ activities on the communities from Guatemala, Canada (Quebec, Alberta) and India. Listen to the comments by Gwen and Moussa, and especially by Tamara who was personally involved in the realization of this book. Click here to hear the review.

French part.

Jacob ZumaSouth-Africa: Comments on Jacob Zuma’s election for the presidency of the ANC – Elected with two-third of the voices, is Jacob Zuma (see picture, left) good or bad news for south african democracy? Hear the comments by Gwen and Moussa by clicking here.

Mali: Comments on the 7th African photography meeting of Bamako – This new edition pays tribute to Malian photographer, Malick Sidibé (see picture above). Listen to comments by Moussa by clicking here.

Malick Sidibé’s photos can be seen on the following websites:

www.photosapiens.com/Le-rituel-de-la-pose.html.

http://www.holott.org/malicksidibe/msidibe/.

 

Jacob Zuma‘s election on video

La vidéo suivante illustre la joie des membres de l’ANC lorsque Zuma est déclaré vainqueur. Noter, à la fin du vidéo, Thabo Mbeki qui lui donne l’accolade pour le féliciter.

The following video show the joy of the ANC members when the hear the name of Zume, declared the winner of the election. Note, at the end of the video, Thabo Mbecki, congratulating Zuma for his victory:

 

 

Émission Amandla du 8 août 2007/ Amandla show from August 8th 2007

Voici les thèmes qui ont été abordés pendant l’émission Amandla du 8 août 2007 sur les ondes de CKUT 90.3FM (Montréal). Vous pouvez la télécharger ici (lien valide pour deux mois seulement).

Émission en anglais.

Alfie Roberts publicationCélébrations du 169ème anniversaire de l’Émancipation à Montréal. Le 1er août dernier, des célébrations se sont tenues dans la Petite Bourgogne (Montréal) pour marquer le 169ème anniversaire de la libération des Noirs de l’esclavage dans les colonies britanniques. L’événement a été animé par “l’Universal Negro Improvement Association of Montreal”, la plus vieille communauté noire de Montréal, ainsi que par l’Institut Alfie Roberts et Umoja Concordia. Musique, lecture, discussions et poésie ont marqué les célébrations tout en donnant un hommage à Alfie Roberts, un visionnaire et activiste de la communauté noire de Montréal. Le reportage peut être téléchargé ici (en anglais).

L’aide du Royaume-Uni à l’Afrique en baisse. L’aide britannique à l’Afrique, malgré toutes les promesses, a chuté de 1% entre 2005 et 2006. Commentaires de Doug.

Politique namibienne et la bande de Caprivi. Commentaires sur la lutte du mouvement pour l’indépendance de la bande de Caprivi menée par la Caprivi Liberation Army. Des membres de ce mouvement ont été condamnés à 32 ans de prison par le gouvernement namibien.

Here are the subjects that were addressed in the August 8th 2007 Amandla radio show on CKUT 90.3 FM (Montreal). You can download the show here (link valid for two months only).

Show in english.

169 th Emancipation Day Celebrations in Montreal. On august 1st, people gathered in Montreal’s Little Burghundy neighbourhood to celebrate emancipation day and mark 169 years of black African freedom from bondage in the British colonies. The Montreal event was hosted by the Universal Negro Improvement Association of Montreal, one of Montreal’s oldest Black community, as well as the Alfie Roberts InstituteUmoja Concordia. with music, readings, talks and poetry, it marked emancipation day while paying tribute to the late Alfie Roberts, a visionary Montreal Black community activist. The reportage can also be downloaded here.Caprivi strip and

UK’s aid in Africa dropping. Despite the promises, the UK’s aid dropped 1% from 2005 to 2006. Comments by Doug.

Namibian politics and the Caprivi strip. The fight of the people from the Caprivi strip (Caprivi Liberation Army) against Namibia. Today, fighters from Caprivi were sentenced to 32 years in jail by the Namibian government. Comments by Doug.

Émission Amandla du 18 juillet 2007/ Amandla show from July 18th 2007

Voici les thèmes qui ont été abordés pendant l’émission Amandla du 18 juillet dernier sur les ondes de CKUT 90.3FM (Montréal). Vous pouvez la télécharger ici (lien valide pour deux mois seulement).

Émission entièrement en anglais

L’artiste zimbabwéenne Stella Chiweshe (voir photo plus bas) vient à Montréal pour donner un spectacle dans le cadre du festival Nuits d’Afrique. Elle est la première femme du Zimbabwe à diriger son propre groupe et elle joue le mbira (aussi connu sous le nom de kalimba). Nous vous présentons une entrevue qu’elle a donnée à un membre de notre équipe d’Amandla. Sa présence au Festival Nuits d’Afrique à été couvert par le journal “Le Devoir“.

The Ravaging of Africa: Coporate Plunder. Rediffusion d’une émission radio en quatre parties qui traite des impacts destructeurs de l’impérialisme américain en Afrique. “Corporate Plunderdétaille les effets désastreux de la présence de Royal Dutch Shell au Nigeria et ceux de la canadienne Tiomin Resources au Kenya. On souligne aussi les façons dont les entreprises occidentales réussissent à ne payer aucunes taxes en Afrique. Avec Ifieniya Lott, Mwana Siti B. Juma, Charles Abugre and John Christensen.

Here are the subjects that were addressed in the July 18th Amandla radio show on CKUT 90.3 FM (Montreal). You can download the show here (link valid for two months only).

Show entirely in english Stella Chiweshe

The Zimbabwean artists, Stella Chiweshe (see picture), comes in Montreal to perform at the “Festival Nuits d’Afrique” . She’s the first woman in Zimbabwe to lead her own group and she plays the mbira (also known as kalimba). We air an interview she gave to one of our Amandla crew member. Her presence at the Festival Nuit d’Afrique was alos covered by “Le Devoir” (in french).

The Ravaging of Africa: Corporate Plunder. It is a four-part radio documentary series about the destructive impact of U.S. imperialism on Africa. “Corporate Plunder” details the disastrous effects of Royal Dutch Shell’s operations in Nigeria and those of Canada’s Tiomin Resources in Kenya. Also highlighted is the massive tax looting of Africa by Western corporations. With Ifieniya Lott, Mwana Siti B. Juma, Charles Abugre and John Christensen.

Voici une petite video d’un spectacle donné par Stella Chiweshe en 2006. Here is a video showing a performance by Stella Chiweshe in 2006:

Canada, African governments and Indigenous rights: not a good mix/ Le Canada, les gouvernements africains et les droits des autochtones: un mélange qui ne prend pas

Voici une déclaration qu’un de nos collaborateurs nous a envoyé concernant le Canada et certains États africains qui prennent le rôle d’empêcheur de tourner en rond pour limiter les effets d’une déclaration de l’ONU sur les droits de autochtones (en anglais).

Here is a document sent by one of our collaborators regarding Canada and some african States who aren’t keen on supporting the United Nations declaration on Indigenous rights.

 

African Governments ‘Block’ Indigenous Rights Declaration, Charge Advocates

http://www.advocacynet.org/

Advocacy Project

The governments of Botswana, Kenya, Nigeria and Namibia are leading a campaign by African governments to weaken a key UN Declaration that would protect the rights of indigenous peoples, according to advocates. The Declaration is the product of over 25 years of advocacy by indigenous peoples. It was adopted by the new UN Human Rights Council in June 2006, and sent to the UN General Assembly for what many expected would be swift approval.

Instead, in May this year, the African bloc of governments proposed a counter-draft that would change the draft in 36 places and seriously weaken key protections, including self-determination, land rights, natural resources and intellectual property. In an open letter to the President of the UN General Assembly, the Executive Director of the advocacy group Cultural Survival, Ellen Lutz, described the African draft as the “antithesis of what a human rights instrument is supposed to be – a backstop against arbitrary, harmful state action.” The letter has been signed by 13 organizations, including The Advocacy Project. It was presented last week by Ms Lutz to the president of the General Assembly.

African opposition to the Declaration means there are now two opposing camps on indigenous rights at the Assembly. Mexico is leading a group of 60 governments that support the existing draft, but the Africans have been joined by several powerful governments with large indigenous populations, including Canada, the US, Russia, New Zealand, Australia and Colombia.

Canada’s position has proved particularly controversial, because the Canadians contributed actively during the long drafting process. Canada voted against the Declaration in the Human Rights Council last year, mainly on the grounds that it allowed indigenous peoples too much say in deciding how natural resources will be used. But the new Canadian government has significantly broadened its opposition to the draft and called for resumed negotiations in a statement last Friday. “Their (Canada’s) list of concerns keeps growing,” said Kenneth Deer, a leader from the Mohawk Nation and a long-time coordinator of the indigenous lobby at the UN. “It’s hard to negotiate with a government that reneges on its commitments.”

Deer and other human rights advocates were expelled from a plenary discussion on the issue in the General Assembly last Friday, at the insistence of the Russian delegation.

Advocates are disheartened that many of the governments lining up against the Declaration, like Canada, are traditional supporters of human rights. They also suggest that Botswana’s opposition may stem from anger and embarrassment at having been criticized by human rights groups and Hollywood celebrities for a decision to expel some 2,000 San Bushmen from their traditional lands in the Kalahari desert. The Bushmen are thought to be the oldest living human culture on earth, and their land was turned over to the mining conglomerate DeBeers for exploitation. This, in the view of many, is precisely the sort of abuse that the Declaration seeks to prevent.

Until recently, many African states supported the Declaration and indigenous rights. The fact that they have been persuaded by Botswana and the others is seen as a sign of the growing solidarity in Africa on human rights, and the re-emergence of regional blocs in the UN human rights system, which is in the throes of a confused and difficult re-organization.

One result of this process has been the suspension of a key UN working group on indigenous rights. Set up in 1982, the group offered indigenous advocates the chance to participate in UN meetings without applying for “consultative status” – a process that has often been politicized. Indigenous advocates used the group to draft the Declaration, and they see its suspension as another serious blow to their aspirations.

Abby Weil (American University) is volunteering this summer as an AP Peace Fellow with ADIVIMA, a community group in Guatemala. ADIVIMA represents indigenous families who were expelled from their traditional lands in 1982 to make way for a World Bank-supported dam. They lost many relatives in subsequent massacres.

Brian Tomlinson

Coordinator, Policy Team


Sport: Un Nigérian repêché dans la Ligue Nationale de Hockey/ Sport: A Nigerian selected to play in the National Hockey League

Combien d’Africains ont joué dans la Ligue Nationale de Hockey? Sachez que l’équipe des Blackhawks de Chicago vient d’en recruter un du nom d’Akim Aliu, un nigérian d’origine, lors du repêchage des recrues dans la Ligue Nationale de Hockey:

La Presse de Montréal:

La deuxième et dernière journée du repêchage de la LNH a été le fait saillant de la jeune vie de Akim «The Dream» Aliu.Akim Aliu

Né au Nigeria, il a grandi en Ukraine, puis il est déménagé au Canada quand il avait 11 ans. On l’a envoyé il y a un an à Sudbury, en Ontario, pour jouer au hockey junior. Et samedi, il a été sélectionné par les Blackhawks de Chicago lors du deuxième tour du repêchage.

[…]

«Mon père n’a vu une patinoire pour la première fois qu’à l’âge de 40 ans», a raconté Aliu, qui veut devenir le deuxième Nigérian seulement à jouer dans la LNH. «Ma mère a grandi en Russie, mais le hockey ne faisait pas vraiment partie de sa vie, de sa culture. Ils sont heureux de ce que je fais maintenant. Je suis content de faire ce que je fais, moi aussi.»

Il lui a fallu 18 ans et de milliers de kilomètres pour se retrouver dans un maillot des Blackhawks et poser devant des dizaines de caméras.

«Nous sommes arrivés ici de la Russie avec une seule valise. Nous avons connu des années difficiles, sans connaître personne au pays, sans amis, a reconnu Aliu, qui a été le 56e choix au total. C’était seulement nous — ma mère, mon père, moi et mon frère — et nous n’avions pas d’autre famille ici.»

Aliu voulait jouer au soccer, mais il a été conquis par le sport national du Canada. Il y a un an, l’attaquant de six pieds deux pouces et 200 livres a marqué 16 buts et amassé sept aides avec les Wolves de Sudbury dans la Ligue junior de l’Ontario.

Aliu, qui s’entraîne l’été avec Rick Nash des Blue Jackets de Columbus, a affirmé que dans son pays natal, personne ne sait tout le chemin qu’il a parcouru.
«Ils ne savent même pas ce qu’est le hockey là-bas», a-t-il lancé en riant.

How many Africans have the opportunity to play in the National Hockey League? At least on of them, Akim Aliu, was selected by the Chicago Blackhawks during this year’s NHL rookie draft. He is from Nigeria but grew up in Ukraine and played his junior hockey in Ontario, Canada. It’s been a tough road for this kid how admits hocket isn’t in his family traditions and wonders if this sport is known in his home country: Nigeria.

Aliu has talent. The video below shows a terrific pass he does that leads to a goal for his junior team (he bears number 78).

Ce jeune homme semble avoir du potentiel comme en témoigne cette vidéo où il effectue une passe spectaculaire menant à un but (il porte le numéro 78):

(Merci à LNH Québec pour la photo. Thanks to LNH Québec for the picture)

Battue dans le métro et agonie à l’hôpital/ Beaten in the subway and agonizing in the hospital

Une histoire incroyable est relatée par La Presse de Montréal. L’événement se passe dans un hôpital de Los Angeles. Une personnes est malade dans la salle d’attente, on appelle le 911, mais personne dans l’hôpital, ni les employés du 911, ne réagissent.

Cela rappelle étrangement un événement qui s’est produit dans le métro de Montréal où un homme a battu sa femme sous les yeux des agents de sécurité qui n’ont rien fait! Pourquoi? Parce que la journée où cette agression s’est produite était celle ou la police de Montréal devait prendre en charge la sécurité du métro à la place du service de sécurité du métro. Ce blogue en parle.

Les problèmes de l’individualisme mais surtout du syndrome de “ce-n’est-pas-ma-juridiction” de la part des services publics doivent être posés.

La Presse:

L’appel fait au 911 est arrivé peu avant 2h du matin. L’enregistrement n’est pas de la meilleure qualité, mais la conversation est claire.

«Ma femme est par terre en train de mourir et les infirmières l’ignorent!» dit un homme, pris de panique.

Après avoir compris que le couple se trouve dans un hôpital, le préposé du 911 lui répond de contacter un docteur ou une infirmière.

«Je ne peux pas envoyer les ambulanciers pour la chercher. Votre femme est déjà à l’hôpital», dit le préposé.

Au bout d’un moment, l’homme raccroche.

Huit minutes plus tard, une femme non identifiée appelle au 911.

«Il y a une femme qui gémit par terre, les infirmières ne font rien.»

«Madame, vous devez contacter la direction de l’hôpital si vous avez une plainte. Le 911 est réservé aux appels d’urgence.»

«Non, vous ne comprenez pas. C’est une urgence.»

«Non, madame, ce n’est pas une urgence.»

«Oui, c’est une urgence.»

«Non, ce n’est pas une urgence.»

«Que dieu vous condamne pour avoir agi comme vous venez d’agir», dit la femme, avant de raccrocher.

«Non, négatif madame. C’est à vous que ça devrait arriver», lui répond le préposé du 911.

Edith Isabel Rodriguez, 43 ans, est morte 30 minutes plus tard, seule, sur le plancher de la salle d’attente du Martin Luther King Jr.-Harbor Hospital, à Los Angeles. Elle laisse dans le deuil trois enfants, un mari estomaqué, et des millions de concitoyens incrédules, qui se demandent aujourd’hui comment pareille absurdité a pu se produire en 2007, en plein coeur d’une métropole américaine.

Edith Isabel Rodriguez a visité l’hôpital plusieurs fois durant les jours précédant sa mort, dans la nuit du 9 mai.

À chaque visite, elle se plaignait de maux de ventre difficiles à supporter. Le 8 mai, un médecin a diagnostiqué des pierres aux reins, lui prescrivant des antidouleurs et du repos. Elle était rentrée à la maison, mais la douleur est devenue si insupportable que Mme Rodriguez est retournée aux urgences en pleine nuit. Elle s’est effondrée devant l’entrée de l’hôpital.

Ce sont des policiers qui l’ont trouvée là. Ils l’ont assise dans un fauteuil roulant et l’ont amenée à l’intérieur. Selon le rapport des policiers, une infirmière a dit à la patiente: «Vous avez déjà été vue par un médecin. Il n’y a rien d’autre que l’on puisse faire pour vous.»

Dans l’esprit du personnel ce soir-là, Mme Rodriguez était une patiente qui se plaint pour rien. Elle est donc restée dans son fauteuil roulant, ignorée de tous. Au bout de 15 minutes, elle s’est couchée par terre en position foetale, hurlant de douleur, et s’est mise à vomir du sang.

Une caméra de surveillance a filmé Mme Rodriguez au sol. La vidéo montre un concierge en train de passer la serpillière autour d’elle, nettoyant le plancher avant de quitter la salle.

Son conjoint, Jose Prado, est arrivé et l’a vue par terre. Il a tenté d’aller chercher une infirmière et d’alerter le 911. Sans succès.

Edith Isabel Rodriguez est morte quelques minutes plus tard. Une autopsie a révélé qu’elle avait succombé à une perforation de l’intestin. Elle avait passé 45 minutes par terre sans que personne n’intervienne.

Enquête du L.A.Times

Situé dans le quartier Watts, Martin Luther King Jr.-Harbor Hospital est surtout fréquenté par des Noirs et les latinos. Les rues du secteur ne sont pas sûres, de jour comme de soir. D’innombrables patients arrivent avec des blessures de balles, résultats des fusillades entre gangs, qui sont monnaie courante dans le secteur.

La mort de Mme Rodriguez a péniblement rappelé aux résidants de Los Angeles à quel point leur ville est divisée par des frontières raciales et socio-économiques. Un tel drame n’aurait pu se produire dans un quartier habité par des riches, ou par des gens de la classe moyenne.

«Je suis estomaqué, a dit le superviseur du comté, Zev Yaroslavsky, en conférence de presse. La vidéo montre que personne n’a fait son travail correctement. Cette femme était vraisemblablement en douleur. Pourquoi personne n’a rien fait? C’est scandaleux.»

C’est une enquête du Los Angeles Times qui a permis de rendre publics les détails de l’histoire et les bandes sonores du 911 la semaine dernière. Depuis, l’infirmière responsable du triage qui était de garde ce soir-là a donné sa démission. Le directeur de l’établissement a été «réassigné à d’autres tâches», selon un communiqué émis par l’hôpital.

Le frère de la victime, Eddie Sanchez, est encore sous le choc. «C’est incroyable de faire ça à quelqu’un. C’est inhumain» a-t-il dit à La Presse.

M. Sanchez s’est rendu devant le Martin Luther King Jr.-Harbor Hospital lundi pour donner des entrevues aux médias. Selon lui, le centre hospitalier a perdu toute crédibilité dans cette affaire. «Ils ont traité ma soeur comme une moins que rien. On ne laisse pas les gens se tordre de douleur par terre comme ça. Il va falloir qu’il y ait des changements dans cet hôpital.»

Pour Najee Ali, organisateur communautaire dans le quartier Watts, l’hôpital devrait être fermé temporairement, le temps d’entraîner le personnel et de changer d’administration. «Quand on voit un degré d’incompétence pareil, c’est la seule chose qui puisse être faite pour regagner la confiance des gens.»

La direction de l’hôpital, qui n’accorde pas d’entrevues aux médias, a 30 jours pour faire des changements, sans quoi les fonds fédéraux seront suprimés et l’établissement devra fermer ses portes.

La Presse de Montral picks up the story of the L.A. Times about a lady who died in a hospital waiting room where nobody helped her. The 911 service was called but nobody helped there either. It bears a ressemblanc with what happened in the Montreal metro recently where a man beat his wife under the eyes of the metro security who did nothing. That’s what happens when jurisdiction problems becomes more important than saving and helping persons in distress (the metro security was supposed to be replaced by the city police that day). See the story on CBC:

Montreal subway security guards had no choice but to stand by and watch a woman being beaten up by her partner at a downtown station because police now oversee the transit system, says the president of the guards’ union.

The incident occurred at the Berri-UQAM metro stop on Monday, the same day Montreal police announced they were taking over patrolling the public system.

Émission Amandla du 6 juin 2007/ Amandla show from June 6th 2007

Voici les thèmes qui ont été abordés pendant l’émission Amandla du 6 juin dernier sur les ondes de CKUT 90.3FM (Montréal). Vous pouvez la télécharger ici (lien valide pour deux mois seulement).

Spécial en français/ Special in french.

Sommet Altermondialiste de Sikasso, au Mali – Ce Forum des Peuples s’est tenu en parallèle avec celui du G8 en Allemagne. Les problèmes du continent africain sont souvent abordés en tant que sujets lors des sommets du G8 (ex.: Kananaskis, Gleneagles…). Mais l’Afrique décrie l’inaction qui suit les promesses faites à ces différents sommets. Les altermondialistes qui ont assistés au sommet de Sikasso proposent la création d’une Banque Mondiale du Sud qui ferait contrepoids à la Banque Mondiale actuelle; une “banque des pauvres” selon Barry Aminata Touré qui serait une alternative à la “Banque des riches” qui devrait être dissoute.Xavier Harel, livre

Présentation et analyse de l’ouvrage de Xavier Harel: Afrique, pillage à huis clos : Comment une poignée d’initiés siphonne le pétrole africain – Harel est un journaliste spécialisé dans les questions pétrolières. Selon lui, 1000 milliards de pétrodollars pourraient s’abattre sur le continent, d’ici 2015, mais pour ensuite se réfugier dans des paradis fiscaux provoquant la pauvreté sur le continent. Détournements de fonds et dépenses titanesques des dirigeants d’États pétroliers africains sont de mise… Avec une complicité de l’Occident incluant États, institutions internationales et mafias!

 

La ville de Tombouctou (Mali – voir photo plus bas) candidate pour devenir comme une des sept merveilles du monde moderne – La New7Wonder Foundation, organise la sélection de sept merveilles du monde et un vote se tient jusqu’au  7 juillet 2007, pour les choisir. Des sept merveilles connues jusqu’à présent seules quelques unes existent encore aujourd’hui. C’est pourquoi, un concours de “Merveilles modernes” est organisé. Tombouctou est la seule candidate provenant du continent africain (mis à par les pyramides d’Égypte qui sont la première merveille du monde antique). Tombouctou a une architecture particulière et est un haut lieu de culture mondiale depuis le moyen-âge. Vous pouvez voter au: www.n7w.com.

Présentation du Site www.parolesdesclavage.com – Site créé par Serge Bilé qui pousse au travail de mémoire historiquepuisqu’il relate un sombre passé de l’histoire de l’Afrique, celui de l’esclavage. Selon Bilé: “J’ai crée ce site pour donner la parole aux « anciens » afin qu’ils disent l’esclavage tel que leurs grands parents et arrière-grands-parents l’ont directement vécu et eux-mêmes raconté à leurs enfants et petits-enfants d’alors, devenus aujourd’hui septuagénaires, octogénaires, nonagénaires et centenaires. Avec Daniel Sainte-Rose et sa caméra, nous avons sillonné la Martinique et recueilli ces témoignages uniques pour qu’ils servent à l’Histoire“.

Actualité du continent africain – Le Canada interdit Winnie Mandela d’entrer au Canada à cause de son casier judiciaire. – Pfizer, l’entreprise pharmaceutique, est accusé d’avoir utilisé des enfants comme cobayes.

 

Here are the subjects that were addressed in the May 23rd Amandla radio show on CKUT 90.3 FM (Montreal). You can download the show here (link valid for two months only).

 

Alternative summit of Sikasso, in Mali – This Forum des Peuples was held in parallel with the G8 summit un Germany. The problems of Africa are often the subjects of discussion during the several last G8 summits (ex.: Kananaskis, Gleneagles…). But Africa complains about the lack of actions following the promises done during those summits. The people who attended the Sikasso summit proposed the creation of a World Bank for the South that would counterbalance the actual World Bank. According to Barry Aminata Touré, such a “bank for the poor” would be an alternative for the “bank for the wealthy” that would be dissolved.

Presentation and analysis of the book: Afrique, pillage à huis clos : Comment une poignée d’initiés siphonne le pétrole africain written by Xavier Harel– Harel is a journalist specialized in the world oil economy. According to him, 1000 billions of petrodollars could “fall”on the continent from now to 2015. But this money will flee to fiscal paradises afterwards, creating poverty in Africa. Embezzlements and huge “shopping sprees” by corrupted head of African oil producing States is common place… With the complicity of the West including States, international organizations and mafias!

TombouctouThe town of Timbuktu (Mali – see left) is a candidate for the New seven Wonders of the World contest – The New7Wonder Foundation organizes a contest where 7 new Wonders of the World will be selected through public vote which ends on July 7th 2007. From the 7 “old” Wonders that exists, only a few remains standing today. That’s why such a contest takes place. Timbuktu is the only candidate from Africa (of course the Pyramids in Egypt are the first Wonder of the world but it was selected during the Antiquity). Timbuktu has a special architecture and is an important cultural city of the world since the Middle ages. You can vote there: www.n7w.com.

 

Presentation of the Website www.parolesdesclavage.com – This site was created by Serge Bilé. It shows us the part of the African history which was the period of the slave trade.

 

Other news from the African continent – Canada blocks Winnie Mandela from entering in the country because of her criminal past. – Pfizer, the pharmaceutical company, is accused by the Nigerian governement of using children as guinea-pigs.